Quand on démarre son business, ou même quand celui-ci est en place depuis un certain temps, on est souvent confronté à de nouvelles idées pour ouvrir son champ d’action. Moi, aujourd’hui j’ai été abordée pour réaliser du coaching en web marketing !

Ma première réaction, au fond de moi, ce fut « Au secours ! impossible, je ne suis pas capable de le faire, je ne l’ai jamais fait, qui suis-je pour coacher les autres, etc. » Ma réponse à la personne qui me le demandait: « oui super idée, je n’y avais pas vraiment pensé dans le développement de mon business, mais si tu en as besoin, je vais réfléchir et te faire une offre. »

Quel aplomb ! Je n’en reviens pas moi-même. La petit voix dans ma tête hurle et a envie de partir en courant. Mais ces derniers mois, depuis le lancement de mon activité, j’ai appris à me dépasser, à OSER et à dire oui aux opportunités. Je suis fière de moi de ne pas m’être laissée paralyser par l’inconnu.

J’ai fait une proposition de coaching à mon client en lui détaillant ce que j’allais lui proposer, les exercices qui devraient être fait entre chaque session et je le lui ai envoyé – une petite boule au ventre. Sa réponse à été « Une seule chose à dire : cooooooooool, c’est un excellent programme » ! Waw ! un tel enthousiasme m’a donné des ailes !

Pendant toute ma vie j’ai été paralysée par la peur d’être imparfaite, par ce fameux « syndrome de l’imposteur » et tous les désagréments qui vont avec. Ce petit syndrome, si vous ne le connaissez pas, en quelques mots: c’est le sentiment de ne pas être légitime, de ne pas être assez bon dans ce qu’on fait, de n’y arriver que par le hasard et par la chance et jamais par notre compétence. Depuis que la nouvelle moi ose et avance, les portes de la vie s’ouvrent ! Deux citations m’ont particulièrement aidée:

« On est toujours l’expert de quelqu’un » – auteur inconnu : finalement, c’est vrai. Là où je pourrais effectivement toujours en savoir plus, il est important que je me rende compte que finalement, j’en sais plus dans mon domaine que beaucoup d’autres personnes externes à ce monde-là.

« Mieux vaut un action imparfaite qu’une parfaite inaction » – Laurence Galembert. Cette citation a changé ma vie ! C’est tellement vrai. Se cacher derrière la parfaite inaction est ridicule et finalement, personne n’a besoin d’être parfait.

Aujourd’hui, libérée de cette course au perfectionnisme inateignable, je me donne droit à l’essai-erreur ! oui, erreur ! Parce que c’est en ratant certaines choses qu’on peut progresser. Là, je vais démarrer mon premier programme de coaching et dans un mois je ferrai le point sur ce qui était bien mais surtout sur ce que je peux améliorer. Mon coaching suivant n’en sera que meilleur, mais ça ne m’empêche pas de me lancer dans l’aventure malgré tout.

Et vous? Arrivez-vous à vous dépasser? Quelle action vous a demandé de sortir de votre zone de confort? Quels résultats en avez-vous retiré? N’hésitez pas à me le dire en commentaire.